Créer un nouveau type de téléphone

Objectif des différents types de téléphones

Les différents types de téléphones ont pour objectif de permettre la prise en charge simple de nombreux fournisseurs de SMS et modes d’envoi. Pour cela, les types de téléphones offrent une interface standardisée entre le code de RaspiSMS et le code des fournisseurs, lequel change d’un fournisseur à un autre, à l’aide d’une mécanique appelée les « adaptateurs ».

En tant qu’utilisateur, le support de différents types de téléphones, et donc de différents fournisseurs de SMS vous permet d’utiliser RaspiSMS avec l’offre commerciale la plus adaptée à vos besoins. Par ailleurs, l’intégration unifiée au sein de RaspiSMS vous permet de ne pas être prisonnier d’un seul vendeur de SMS, et de pouvoir changer facilement sans avoir à modifier vos habitudes ou votre système d’information.

Grâce à cette organisation il est facile d’ajouter le support de nouveaux fournisseurs de SMS, puisqu’il suffit de créer un nouvel adaptateur et qu’il n’est pas nécessaire de toucher aux autres parties de RaspiSMS.

Si vous souhaitez ajouter un nouvel adaptateur vous devez donc implémenter l’interface adapters/AdapterInterface, laquelle impose un certain nombre de méthodes que nous allons voir ci-dessous.

Les méthodes de la classe AdapterInterface et leurs rôles

Les méthodes meta_*

Les méthodes commençant par meta_ permettent de définir les capacités et les informations relatives à l’adaptateur, tel que son nom, les champs supplémentaires permettant la configuration de l’adaptateur, ou encore les fonctionnalités disponibles.

Pour cela ces fonctions doivent retourner des chaînes de caractères ou des tableaux. Ces méthodes doivent être envisagées comme de simples propriétés et à ce titre sont toutes statiques. L’objectif est de forcer l’implémentation des méthodes par les classes implémentant l’interface, car PHP ne supporte pas les propriétés abstraites.

meta_classname

Nom de la classe de l’adaptateur, il devrait uniquement retourner __CLASS__.

meta_uid

Le nom unique de l’adaptateur, en snake_case. Par exemple, si l’adaptateur s’appel « GammuAdapter », un bon meta_uid est « gammu_adapter ».

meta_hidden

Défini si l’adaptateur doit être caché dans l’interface de création d’un téléphone. Si true il ne sera possible de créer un téléphone avec cet adaptateur que via un appel API.

meta_name

Le nom de l’adaptateur tel qu’il sera affiché à l’utilisateur. Par exemple, si vous créez un adaptateur pour un service externe example-sms.com, vous pourriez utiliser « Example SMS ».

meta_description

La description de l’adaptateur et du service qu’il permet d’utiliser. Cette description sera affichée à l’utilisateur.

meta_data_fields

Les champs à afficher lors de la création du téléphone et permettant de configurer l’adaptateur, par exemple renseignez les clefs API du service implémenté.

La fonction retourne un tableau où chaque ligne correspond à un input qui devra être affiché sur la page de création du téléphone.

Chaque ligne est donc elle-même un tableau avec les clefs suivantes :

  • name (str) – La clé qui sera utilisée pour accéder à la propriété. Il doit s’agir d’un nom valide pouvant servir de clé à un tableau PHP. Le nom sera aussi utilisé comme nom de l’input HTML.

  • title (str) – Le titre qui sera affiché au-dessus de l’input.

  • description (str) – La description qui sera affichée à l’utilisateur avant l’input. Cette description devrait permettre à l’utilisateur de comprendre l’utilité du réglage.

  • required (bool) – Défini si le champs est obligatoire. Si TRUE l’utilisateur devra obligatoirement remplir le champ pour pouvoir créer un téléphone avec cet adaptateur.

  • number (bool), false – Défini si le champs est un numéro de téléphone nécessitant l’utilisation d’un input dédié avec internationalisation des numéros.

meta_support_read

Booléen définissant si l’adaptateur supporte la lecture directe des SMS reçus, par exemple via un appel à une API, par opposition à la lecture des SMS par appel d’une callback HTTP. Si TRUE alors meta_support_reception doit obligatoirement être à FALSE.

À vous de choisir selon les capacités du service implémenté la solution la plus adaptée entre callback HTTP et lecture directe, les deux ayant leurs avantages et leurs inconvénients.

meta_support_reception

Booléen définissant si l’adaptateur supporte la réception de SMS par appel à une callback HTTP. Si TRUE alors meta_support_read doit être à FALSE.

meta_support_status_change

Booléen définissant si l’adaptateur supporte la mise à jour du statut d’un SMS par l’appel à une callback HTTP.

meta_support_flash

Booléen définissant si l’adaptateur supporte les SMS flash.

meta_support_mms_reception

Booléen définissant si l’adaptateur supporte la réception des MMS.

meta_support_mms_sending

Booléen définissant si l’adaptateur supporte l’envoi des MMS.

meta_support_inbound_call_callback

Booléen définissant si l’adaptateur supporte la réception via une callback d’un avertissement lors d’un appel entrant.

meta_support_end_call_callback

Booléen définissant si l’adaptateur supporte la réception via une callback d’un avertissement lors de la fin d’un appel.

Le constructeur de l’adaptateur

public function __construct(string $data)

La fonctions prend en argument une chaine de caractères $data qui est une chaîne JSON contenant les données de configuration de l’adaptateur. Il s’agit des données indiquées via les champs générés en utilisant meta_data_fields.

À vous de décoder ces données et de les utiliser pour générer un client API, un fichier de configuration ou autre.

Validation des données de configuration

public function test (): bool

Au moment où un utilisateur valide la création d’un téléphone utilisant l’adaptateur, la classe est instanciée et la méthode test() est appelée.

La méthode devrait alors vérifier que les données de configuration transmises sont valides, par exemple vérifier que les identifiants API fournis permettent bien se connecter à l’API.

La méthode doit retourner TRUE en cas de succès et FALSE en cas d’échec, auquel cas l’utilisateur se verra indiqué que la configuration fournie n’est pas valide.

Les méthodes d’envoi et de lecture

Ces méthodes permettent l’envoi de SMS et la lecture des SMS reçus.

Envoi d’un SMS

public function send (string $destination, string $text, bool $flash = false, bool $mms = false, array $medias = [])
La méthode est appelée à chaque SMS envoyé via l’adaptateur et prend trois arguments, détaillés ci-après :
  • $destination (str) – Le numéro auquel envoyer le SMS.

  • $text (str) – Le corps du SMS à envoyer.

  • $flash (str), FALSE – Défini si le SMS envoyé doit être un SMS flash.

  • mms (bool), FALSE – Défini si le SMS est un MMS.

  • medias (array), [] – Un tableau de tableaux représentants les médias à envoyer avec le MMS.

    • http_url (string) – L’URL publique permettant d’accéder au média.

    • local_uri (string) – L’URI locale du fichier média, utilisable par exemple pour envoyer le fichier via CURL.

La fonction doit retourner un tableau avec trois clés :
  • error (bool) – TRUE si une erreur est survenue et FALSE sinon.

  • error_message (str | null) – Le message d’erreur en cas d’echec, ou NULL en cas de succés.

  • uid (str | null) – L’identifiant unique du SMS envoyé au sein de la plateforme implémentée par l’adaptateur. Cet identifiant doit permettre de retrouver le SMS sur la plateforme, par exemple lors de la réception d’un appel HTTP de callback indiquant la mise à jour du statut d’un SMS. Si une erreur est survenue uid doit être à NULL.

Lecture d’un SMS

public function read (): array

La méthode appelée pour lire les SMS reçus. Cette méthode est appelée très souvent (environ 2 fois par seconde), à vous de vous assurez que cela n’entrainera pas de dépassement des capacités du service implémenté, et potentiellement de mettre en place des mécanismes de temporisation.

La fonction doit retourner un tableau tel que suit :
  • error (bool), TRUETRUE si une erreur est survenue et FALSE sinon.

  • error_message (str | null) – Le message d’erreur en cas d’echec, ou NULL en cas de succés.

  • smss (array) – Un tableau avec les SMS reçus, ou un tableau vide en cas d’erreur. Chaque ligne est un SMS représenté lui-même par un tableau avec les clés suivantes :

    • at (str) – La date de réception du SMS au format Y-m-d H:i:s.

    • text (str) – Le corps du SMS.

    • origin (str) – Le numéro de l’émetteur du SMS, au format international (ex : +33612345678).

    • mms (bool), optionalTRUE le SMS est un MMS. Si non spécifié considéré comme FALSE

    • medias (array), optional – Un tableau de tableaux représentants les médias à lier au MMS reçu. Si non spécifié aucun média ne sera associé au MMS.

      • filepath (str) – Chemin d’un fichier local lisible (par exemple créée avec la fonction tempnam de PHP) contenant une copie du fichier média.

      • extension (str), optional – L’extension du média reçu, utilisé pour définir l’extension du fichier interne.

      Note

      Si extension est NULL le serveur essaiera de la déterminer en utilisant le mimetype de la copie locale du fichier.

Les méthodes de callback

Ces méthodes sont appelées par RaspiSMS lors de la réception d’une requête HTTP de callback concernant cet adaptateur.

Mise à jour du statut d’un SMS

public static function status_change_callback()

La méthode est appelée lors de la réception d’un appel HTTP indiquant la mise à jour du statut d’un SMS.

La méthode doit retourner FALSE si une erreur survient, ou un tableau en cas de succès avec:
  • uid (str) – L’identifiant unique du SMS au sein de la plateforme implémentée.

  • status (str) – Le nouveau statut du SMS, soit \models\Sended::STATUS_UNKNOWN pour un statut inconnu, \models\Sended::STATUS_DELIVERED pour un SMS reçu par le destinataire, ou \models\Sended::STATUS_FAILED si l’envoi du SMS a échoué.

Réception d’un SMS

public static function reception_callback() : array

La méthode est appelée lors de la réception d’un appel HTTP indiquant la réception d’un SMS.

La méthode doit transformer les données transmises par la plateforme implémentée en un SMS dans un format adapté à RaspiSMS. Pour cela elle doit retourner un tableau avec :
  • error (bool) – TRUE en cas d’erreur, sinon FALSE.

  • error_message (str | null) – Un message d’erreur en cas d’erreur, sinon NULL.

  • sms (array) – Un tableau représentant le SMS reçu, ou un tableau vide en cas d’erreur

    • at (str) – Date de réception du SMS au format Y-m-d H:i:s

    • text (str) – Le corps du SMS

    • origin (str) – Le numéro de l’expéditeur au format international

    • mms (bool), optionalTRUE le SMS est un MMS. Si non spécifié considéré comme FALSE

    • medias (array), optional – Un tableau de tableaux représentants les médias à lier au MMS reçu. Si non spécifié aucun média ne sera associé au MMS.

      • filepath (str) – Chemin d’un fichier local lisible (par exemple créée avec la fonction tempnam de PHP) contenant une copie du fichier média.

      • extension (str), optional – L’extension du média reçu, utilisé pour définir l’extension du fichier interne.

      Note

      Si extension est NULL le serveur essaiera de la déterminer en utilisant le mimetype de la copie locale du fichier.

Réception d’un appel téléphonique

public static function inbound_call_callback() : array

La méthode est appelée lors de la réception d’un appel HTTP indiquant la réception d’un appel téléphonique.

La méthode doit transformer les données transmises par la plateforme implémentée en un appel dans un format adapté à RaspiSMS. Pour cela elle doit retourner un tableau avec :
  • error (bool) – TRUE en cas d’erreur, sinon FALSE.

  • error_message (str | null) – Un message d’erreur en cas d’erreur, sinon NULL.

  • call (array) – Un tableau représentant l’appel reçu, ou un tableau vide en cas d’erreur.

    • uid (str) – L’identifiant unique de l’appel au sein de la plateforme implémentée. Cet uid est utilisé pour retrouver l’appel si on doit recevoir une callback de fin d’appel.

    • start (str) – Date de début de l’appel au format Y-m-d H:i:s.

    • end (null | str) – Date de fin de l’appel au format Y-m-d H:i:s. Si la date de fin est inconnue, retourner NULL.

    • origin (str) – Le numéro de l’émetteur de l’appel au format international.

Fin d’un appel téléphonique

public static function end_call_callback() : array

La méthode est appelée lors de la réception d’un appel HTTP indiquant la fin d’un appel téléphonique.

La méthode doit transformer les données transmises par la plateforme implémentée en un appel dans un format adapté à RaspiSMS. Pour cela elle doit retourner un tableau avec :
  • error (bool) – TRUE en cas d’erreur, sinon FALSE.

  • error_message (str | null) – Un message d’erreur en cas d’erreur, sinon NULL.

  • call (array) – Un tableau représentant l’appel reçu, ou un tableau vide en cas d’erreur.

    • uid (str) – L’identifiant unique de l’appel au sein de la plateforme implémentée. Cet uid est utilisé pour retrouver l’appel à mettre à jour.

    • end (str) – Date de fin de l’appel au format Y-m-d H:i:s.